LA SPECTROSCOPIE AU BOUT DES DOIGTS

19 novembre 2018

Paru dans la revue Photoniques n°86 – 2017

LA SPECTROSCOPIE AU BOUT DES DOIGTS
Le spectromètre pour smartphone

La révolution des smartphones a véritablement permis la démocratisation de nombreuses technologies avancées, les rendant accessibles à chacun ; la technologie GPS historiquement réservée aux militaires en est un très bon exemple. Ce n’est donc pas surprenant que la spectroscopie bénéfice également des nombreux avantages qu’offrent les smartphones.

La spectroscopie est une technique puissante qui permet d’étudier les rayonnements électromagnétiques émis, absorbés ou diffusés par la matière. Depuis son apparition au 17e siècle, l’enregistrement et l’analyse des différentes longueurs d’onde composant la lumière font qu’il est possible de décrire et comprendre des phénomènes physiques tels quel les raies de Fraunhofer qui étaient historiquement interprétées comme des bandes noires séparant les couleurs du spectre solaire.

Au cours du 20e siècle, elle a connu un essor considérable avec l’avènement des capteurs électroniques, des lasers et des ordinateurs, faisant de la spectroscopie un outil indispensable de la recherche scientifique. Particulièrement, la spectroscopie d’absorption UV-visible-proche infrarouge (NIR en anglais) ainsi que la spectroscopie vibrationnelle, telle
que la spectroscopie à Transformée de Fourier ou la spectroscopie Raman sont devenues le fer de lance de nombreux laboratoires mais également de nombreuses industries dans les domaines des traitements pharmacologiques, de la formulation chimique, de la biologie et bien d’autres.

Lire l’article complet en PDF